mercredi 29 avril 2009

Un doudou pour la vie ?

Compagnon préféré des petits, le doudou ou « nain nain » accompagne bébé dans les premières années de sa vie. Mais que devient-il après 3 ans, quand l’enfant rentre à l’école ? Quelles réactions les parents doivent-ils avoir avec leurs grands encore « accro » à doudou ? Et surtout, disparaîtra-t-il un jour ?
lire la suite ....http://dejagrand.infobebes.com/htm/article/article.asp?id_article=1957

vendredi 17 avril 2009

Quand je peins, je suis dans un état d’écoute, de veille, de curiosité, d’étonnement et de désir. Je redécouvre ainsi que je suis toujours dans la même disposition d'esprit, que je sois professionnelle de l’accompagnement ou aquarelliste : il me faut rester à l’écoute de mes sensations, de celles des autres, de mon environnement, développer des qualités d’intériorité, de patience, d’humilité… pour explorer des univers, laisser advenir l’inconnu… ne pas refuser l’étrange. Puis vient le moment de la construction, de la réflexion, du choix… des erreurs indispensables et des apprentissages. L’aquarelle est une technique dont j'aime la spontanéité, la légèreté pour une improvisation libératrice.

Il était une fois un doudou, un bibou, un pilou, un chonchon, un nin-nin …






Le Doudou désigne un objet qui est donné à un certain
moment par les parents à leur enfant et qui représente pour celui-ci un "substitut" des parents : grâce à cet objet, la mère ou le père, même absents, sont encore symboliquement présents pour l'enfant.
L'objet élu est généralement un objet de texture douce, ce qui explique le nom familier « doudou », provenant de la répétition du mot « doux » par l'enfant et repris par les parents.
Il s'agit le plus souvent d'un animal en peluche, d'une couverture ou encore d'un morceau de tissu (serviette, chiffon, mouchoir) que l'enfant serre contre lui et suçote.
L’enfant a la capacité de créer, d’imaginer, d’inventer, de concevoir un objet et d’initier avec lui une relation affectueuse.