mercredi 14 septembre 2016

Ciel d'hivernage...

Titre soufflé par l'ami Abdoulaye Konte...avec ses promesses de pluies, de tonnerres.... 



un joli voyage au "Pays Bleu" ... un bois flottant sorti de l'eau fait éclater la rondeur d'un cercle aux lignes parfaites. Un cercle de paroles qui faisait consensus et qui tournait sur lui-même. Ce crash provoque une ouverture. On dirait que cette ouverture a une tête de chat. Elle ne demande qu'à être caressée ( l'ouverture). Pour prospérer...

.........le fait de retourner mon gobelet d'eau vide pour tenir à plat mon papier pour qu'il ne gondole pas et que le cercle parfait apparaisse....c'est le bricolage de l'artisan ou l'intuition de l'artiste ?